La rencontre franco-allemande des acteurs de la mobilité universitaire

http://www.institutfrancais.de/local/cache-vignettes/L190xH143/DSCF1192_public2_petit-abb93-95947.jpg

© Studieren in Frankreich

Le Service culturel de l’Ambassade de France et les Attachés de coopération universitaire en Allemagne organisent, chaque année, dans un Land et une importante ville universitaire allemande différents, une journée de rencontre franco-allemande des acteurs de la mobilité universitaire.

Cette rencontre annuelle vise à présenter les réformes en cours dans les paysages universitaires français et allemand, ainsi que les nouvelles possibilités et perspectives qu’elles ouvrent en matière de mobilité et de coopération avec l’Allemagne.

Elle s’adresse aux Recteurs, Vice-recteurs et responsables de relations internationales des universités et des Fachhochschulen allemandes, aux responsables des services centraux d’information et d’orientation, de programmes européens, Directeurs des départements de romanistique, directeurs d’écoles doctorales et de programmes lauréats dans le cadre des Initiatives en cours en Allemagne, et responsables de la formation continue. Elle leur permet de rencontrer les représentants des principales institutions françaises et franco-allemandes en charge de l’enseignement supérieur.

Sept rencontres ont été organisées depuis 2007.

2013 -  Bonn : Coopération franco-allemande dans l’enseignement supérieur et la recherche : quelles perspectives en Europe ? Programme

Organisée dans le cadre du cinquantième anniversaire du Traité de l’Elysée, la 7ème rencontre franco-allemande des experts de la politique universitaire s’est déroulée le 19 juin dans la salle des fêtes de l’Université de Bonn (Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität). Cette rencontre avait cette année pour sujet « Coopération franco-allemande dans l’enseignement supérieur et la recherche : quelles perspectives en Europe ? ».

http://www.institutfrancais.de/local/cache-vignettes/L190xH143/dt-frz_Expertentreffen_19-_Juni_Bonn-31770-7468e.jpg

La rencontre a été inaugurée par le Conseiller culturel de l’Ambassade de France, Emmanuel Suard, et le recteur de l’Université de Bonn, Jürgen Fohrmann. Les Allocutions d’ouverture ont dressé le bilan de 50 ans de coopération franco-allemande dans l’enseignement supérieur et la recherche, en ont rappelé ses forces (en particulier institutionnelles), ses faiblesses (notamment en terme de volume d’échanges étudiants) et ont appelé à un renforcement de la coopération entre établissements des deux pays.

Ensuite, le secrétaire général de l’UFA, a mis en valeur les succès de l’UFA, notamment en matière d’interculturalité et d’employabilité, mais aussi ses difficultés à mener une véritable politique d’expansion de ses cursus dans tous les domaines du savoir.

Si un consensus s´est dégagé sur l´intérêt du processus de Bologne pour ce qui concerne la validation des acquis, l’appréciation a été plus nuancée quant à l´adaptation des cursus nationaux au schéma LMD. Les cursus UFA ont à cet égard un rôle modélisant.

Après la description du fonctionnement des initiatives d’excellence dans leur pays respectif, la table ronde sur ce sujet a mis en évidence les grandes différences entre les initiatives d’excellence allemandes et françaises, bien que la France se soit a priori inspirée du modèle allemand ; elle a sans doute également aidé les participants à mieux comprendre les rouages des processus de fonctionnement respectifs, dans toute leur complexité.

L’objectif de la table ronde « recherche universitaire franco-allemande et stratégie européenne de la recherche » était d’informer sur l’état des participations franco-allemandes dans le cadre de l’Espace européen de la recherche et de préciser les possibles synergies. Les représentants universitaires, ont confirmé l’importance des projets européens pour leurs chercheurs. Au niveau régional, comme en Bavière avec la Bayfor ou au niveau national, comme en France avec le dispositif français d’accompagnement d’Horizon 2020, des structures et réseaux de soutien existent. Un rapprochement franco-allemand permettrait d’améliorer les échanges d’informations et la phase de montage des projets. Un certain nombre de projets bilatéraux débouchent sur des projets européens, il ne paraît pas souhaitable de faire de cette synergie une condition à priori, du à la complexité de ces projets. Pour certains domaines de recherche la dimension bilatérale serait la plus appropriée. Si la participation de ces deux pays dans les projets de recherche européens pourrait être améliorée, il a aussi été rappelé qu’il était également essentiel de renforcer le développement d’une coopération institutionnelle dans le cadre des ERA-net, des programmations conjointes ainsi que dans le cadre bilatéral franco-allemand.

La manifestation s’est conclue par le regard croisé de deux journalistes, un allemand et un français, qui se sont dits impressionnés par le nombre et la vigueur des coopérations franco-allemandes dans le domaine universitaire et celui de la recherche.

Lisez également le blog Campus Focus du 29 juin à ce sujet

 

Les rencontres précédentes :

2012 – Berlin : Rencontre franco-allemande des experts de la politique universitaire : la diversité, une chance et un défi pour l’enseignement supérieur. Programme

2011 - Munich : Coopération universitaire franco-allemande et mobilité : Réussite et insertion professionnelle des étudiants. Programme

2010 - Hambourg : Coopération universitaire franco-allemande et mobilité : nouveaux dispositifs de gouvernance et de financement. Programme

2009 - Berlin : Coopération universitaire franco-allemande : de la formation à la professionnalisation. Programme

2008 - Heidelberg : La coopération universitaire franco-allemande dans le contexte de l’intégration l’européenne. Programme

2007 - Bonn : Acteurs et instruments de la mobilité universitaire entre l’Allemagne et la France. Programme